SECURITE PLAN D EAU

Plan de Circulation EguzonAgrandir pour le texte.

NAVIGATION.

Le nombre des bateaux à moteur immatriculés autorisé à utiliser le plan d’eau est limité à : 140.

Nombre d’engins autorisés à pratiquer simultanément le ski nautique: 15.

Tout mouillage de bateaux à moteur sur la retenue doit faire l’objet d’une convention préalable conclue avec Electricité de France. Cette convention n’entre en vigueur qu’après approbation par l’autorité préfectorale compétente.

Tout aménagement  (construction, rampes de mises à l’eau, pontons, bouées d’ancrage….) situé en dessous de la cote 205.20 NGF est interdit, sauf convention préalable conclue avec Electricité de France représenté par le Directeur de l’Unité de Production Centre de Limoges. Cette convention n’entrera en vigueur qu’après approbation par l’autorité préfectorale compétente.

Dans la partie centrale du site, est installée une zone de vitesse réservée à la pratique des sports nautiques. Vers le Barrage au Nord et Crozant au sud, deux zones de promenades dont la vitesse de circulation est limitée à 10 kilomètre/ heure. Dans tous les cas la navigation s’effectue dans le sens des aiguilles d’une montre.

ATTENTION: Dans les zones 200 mètres avant le pont de Crozant et 300 mètres en aval du confluent de la Petite Creuse et de la creuse sur la commune de Fresselines dans le département de la Creuse la vitesse est limitée à 5 Km/h.

La navigation est autorisée le matin avant 10 heures et le soir après l’heure légale du coucher du soleil . En dehors de ces horaires la navigation s’effectue à une vitesse de 5 km/h c’est à dire au ralenti, pour des questions de sécurité.

ATTENTION: De neuf heures à dix heures, la partie du plan d’eau réservée au ski nautique et autres activités nautiques tractées, peut-être utilisée dans le cadre d’une compétition, d’un entrainement ou d’une formation.

Il est  interdit de pénétrer avec votre embarcation dans les zones de baignade installées sur les trois plages de Bonnu, Chambon et Fougères. La vitesse est limitée à 5 km/h sur la bande de rive comprise entre 25 mètres et 100 mètres. A l’approche des zones de stationnement ou ports, il est demandé aux membres du club et aux passagers, de bien vouloir ralentir leur vitesse ou de naviguer le plus loin possible de ses installations. Il est formellement interdit de s’approcher à moins de 200 mètres du barrage.

Pour la pratique des activités sportives, il est demandé  d’utiliser les zones de départ et d’arrivée balisé « SKI ». Le Club Nautique Eguzon met à votre disposition, deux équipements pour la pratique du slalom. Si vous n’utiliser pas ce matériel vous ne pouvez pas les traverser ou couper les dites zones. Si vous ne les utilisez pas, vous devez utiliser impérativement le chenal extérieur au slalom, en navigant dans le sens des aiguilles d’une montre.

PRATIQUE DU SKI NAUTIQUE.

Vous devez être titulaire du permis de conduire les bateaux en eau intérieures et souscrire une assurance aux tiers. En cas de contrôle vous devez être en mesure de présenter tous les équipements de sécurité prévus pour les bateaux de plaisance.( Voir document un peu plus bas).

Il est déconseillé de naviguer avec des personnes debout dans le bateau ou assis sur les bords

Pour la pratique des sports nautiques tractés, un pilote doit être accompagné d’une autre personne dans le bateau (âgée de plus de 15 ans), Seul un moniteur diplômé d’état, peut naviguer seul et tracter un skieur, ou autres engins.

Vous devez laisser pour des questions de sécurité, une distance raisonnable entre vous et le bateau qui se trouve devant vous, et en aucun cas prendre son sillage. En cas de chute d’un skieur, une seconde d’inattention et une navigation trop proche, peuvent mettre en danger une personne qui est dans l’eau.

-Quelques petits renseignements utiles, qui vous aideront tout au long de la saison.

L’équipement de sécurité des bateaux de plaisance en navigation intérieure.
Les prescriptions contenues dans cette fiche s’appliquent aux bateaux de
plaisance d’une longueur comprise entre 2,50 m et 20 m et dont le produit
LxlxT1 est inférieur à 100 m3, circulant ou stationnant sur les eaux intérieures,
qu’ils soient immatriculés ou enregistrés en mer ou en eaux intérieures.

L’équipement de sécurité des bateaux de plaisance comprend toujours :
„. pour chaque personne embarquée, un équipement individuel de
flottabilité, ou bien, si elle est portée effectivement, une combinaison
de protection ;
„. un moyen de remonter à bord pour une personne tombée à l’eau ;
„. un dispositif stoppant la propulsion en cas d’éjection du pilote lorsque la
puissance totale des moteurs de propulsion excède 4,5 kW, sur un bateau
à moteur hors-bord à barre franche ou un véhicule nautique à moteur ;
„. un ou plusieurs moyens mobiles de lutte contre l’incendie conformes :
dans le cas des bateaux marqués, aux préconisations du constructeur ;
dans les autres cas, conformes aux dispositions des articles 240-2.43
à 240-2.47 de la division 240,
les véhicules nautiques à moteur ne sont pas tenus d’embarquer
ces moyens ;
„. un dispositif d’assèchement manuel pour les bateaux non autovideurs
ou ceux comportant au moins un espace habitable. Ce dispositif peut
être fixe ou mobile ;
„. un dispositif permettant le remorquage et l’amarrage : points
d’amarrage et deux amarres adaptées à la taille du bateau, dont une
utilisable comme bout de remorquage. Cette exigence ne s’applique
pas aux canoës et kayaks en eaux vives telles que définies par la
fédération française de canoës kayaks ;
„. une gaffe, lorsque la navigation envisagée comporte un passage d’écluses.

PERMIS BATEAUX.

Le permis plaisance (permis bateau) option « eaux intérieures » permet de conduire sur les rivières, lacs et canaux. Il est aussi appelé « permis fluvial ». Ce permis concerne les bateaux :   d’une puissance motrice de plus de 4,5 kilowatts, et de moins de 20 mètres. Pour conduire des bateaux plus grands, il faut obtenir l’extension « grande plaisance eaux intérieures ».Ce permis est également nécessaire pour piloter, en eaux intérieures, un véhicule nautique à moteur (VNM) ou un voilier de moins de 20 mètres équipé d’un moteur de plus de 4,5 kilowatts.
  À savoir :
pour conduire un bateau en mer, il faut un permis bateau option côtière. Toute personne âgée, d’au moins 16 ans peut s’inscrire à la préparation du permis de plaisance.
  À noter :
entre 14 et 16 ans, il est possible conduire un bateau de plaisance de moins de 20 mètres à condition d’appartenir à un organisme affilié à une fédération sportive agréée, dans le cadre de ses activités et sous conditions spécifiques d’encadrement et de surveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *